Month: juin 2016

Où Patrick naquit

Partager

(attention article maigre en photos et données chiffrées, interdites de diffusion par la marque 😉 Volkswagen a une multitude d’usines en Allemagne. Chaque modèle de la marque possède ainsi sa propre chaîne de production. A Hanovre se trouve celle de l’aménagement des California. Oui vous savez, le modèle de Patrick, notre van 😉 Il ne nous en fallait pas plus pour faire cap sur la Basse-Saxe… et enfin comprendre les origines de notre maison sur roues ! Patrick va retourner voir sa maison-mère et faire connaissance avec ses nouveaux frères et sœurs. Devant les grilles de l’usine beaucoup d’hommes. Ça doit être l’heure du changement d’équipes qui font les trois-huit. Nous sommes accueillis par Franck en blouse blanche. Nous échangeons quelques mots mais la communication est difficile il ne parle pas un mot d’anglais et nous pas un mot d’allemand… Heureusement Katarina, étudiante en stage – et anglophone, nous sauve ! Dans sa main une petite fiche avec des mots de vocabulaires techniques pré-traduits. Nous partons tous les quatre retracer le chemin que chaque véhicule …

Partager

Dreams On Wheels

Partager

“C’est tellement propre et neuf qu’on dirait un hôpital de luxe”. Voilà ce que Mattijs a dit en visitant Patrick. C’est sur que comparé à son van notre intérieur manque de personnalisation. Stickers, drapeaux, boa, cactus, noix de coco, danseuse hawaïenne, le van regorge de petits trésors, souvenirs de ses différents voyages. C’est un Volkswagen Caravelle de 1989. Mattijs l’a acheté vide et l’a complètement retapé. Du moteur aux sièges, des meubles au toit ouvrant, tout est fait maison et ça se sent. Nous sommes impressionnés par son travail, et lui l’est par l’équipement et la technologie de notre camion qu’il appelle “le transformer”. Son coup de foudre pour le voyage itinérant lui est tombé dessus en Australie. Il y a séjourné 6 semaines dans un van de location. A son retour aux Pays-Bas c’était décidé il s’achèterait son propre van et il réaliserait ses rêves de baroudeur. En septembre 2014 il trouve son bonheur et travaille sur sa restauration pendant 7 mois. D’abord un premier test de la machine 5 jours en Allemagne qui …

Partager

Les 150 chevaux d’outre-Manche

Partager

Victoria et Richard habitent dans le sud de l’Angleterre, dans le petit village de Elsted, au nord de Portsmouth. Leur jolie maison est entourée de pommiers et de cabanes construites par leurs deux petites jumelles Béatrice et Daisy. Nous nous sommes rencontrés sur Mull en Écosse lors du tournoi de « rugby seven ». Et ils nous ont gentiment invité à partager un bon barbecue chez eux, sur notre route vers le sud. Richard gère avec son frère une bijouterie à Londres, et il nous explique que dans deux jours il portera chapeau haut-de-forme et queue-de-pie pour présenter A LA REINE une broche créée pour ses 90 ans. A nos yeux la famille royale fait partie de ce folklore anglais immuable qui nous étonne autant qu’il nous passionne. Quoiqu’il en soit, c’est quand même la classe…! Mais avant cette rencontre royale il y a demain une course hippique au domaine Goodwood. Et Victoria et Richard nous y invitent ! Il s’agit d’une soirée très chic et glamour à l’hippodrome, d’abord six courses puis piste de danse …

Partager

Énigme chocolatée à Pittenweem

Partager

Dans la ville de Pittenweem, petit port à l’est de l’Ecosse, il existe un lien entre le Zimbabwe, une clé secrète et une grotte sacrée. Pittenweem signifie “lieu de la grotte” c’est un premier indice. C’est en se renseignant auprès des habitants et des passants que nous trouvons, dans une petite rue escarpée à quelques mètres du port, une porte de fer forgé. Il est écrit “grotte de Saint Fillan”. En regardant à travers les barreaux nous distinguons quelques marches puis l’obscurité. Impossible d’entrer sans détenir la clé. Un petit écriteau indique que nous pouvons la trouver au 9 High street. La chasse au trésor reprend. Il s’agit d’une chocolaterie “Cocoa Tree Cafe”. L’endroit est très fréquenté, la salle est pleine. Nous demandons à la maitresse des lieux si elle peut nous en dire plus sur cette fameuse clé. Son visage s’illumine et Sophie la chocolatière fouille dans ses tiroirs et contre 1£ nous prête ladite clé. “Ne vous attendez pas à quelque chose de trop impressionant, cette grotte est toute petite. Mais elle est …

Partager

Le courage du chasseur (de monstre)

Partager

En 1970 et alors âgé de sept ans, les parents de Steve l’emmènent en vacances au lac du Loch Ness. Il y découvre le mythe de Nessie et s’en passionne. Par la suite il retournera souvent sur place en vacances ou en expédition, sans rien apercevoir. Les responsabilités le rattrapent et il devient gérant de l’entreprise familiale, propriétaire… Mais en 1991 il décide de suivre ses rêves. Il quitte femme et travail, vend la maison, achète et retape un vieux camion (utilisé comme bibliothèque mobile par son ancien propriétaire), et part pour le Loch Ness, trouver Nessie. Un peu fou direz-vous ? Nous le trouvons surtout courageux. Le courage de tout plaquer pour suivre son instinct, miser sur l’espoir et ne rien regretter. Cela fait 25 ans que Steve est devenu le “chasseur” de Nessie à plein temps. Les 10 premières années il a vadrouillé avec son camion autour du lac, exploitant chaque recoin. Il a même tourné un film pour la BBC “Desperately seeking Nessie”. Puis, grâce à la bienveillance des locaux, Steve a installé …

Partager

Islander [2/2] – honesty & rugby

Partager

Tom, Flora et leurs deux enfants vivent à Laggan, à un kilomètre seulement de Lochbuie et de la ferme. Avant leur installation sur l’île de Mull, Tom et Flora géraient une société de location de vieux combi Volkswagen des années 60/70. Situés à Inverness les 4 véhicules de “Happy Highlands Campers” étaient gérés par Flora et retapés par Tom. Ils sont donc des amoureux du roadtrip et visitent notre van “Patrick” avec joie. Il y a 5 ans ils sont venus s’installer à Laggan. Tom a rejoint son père à la gestion de la ferme. Il nous a aussi parlé de ses vies antérieures, fermier dans le désert australien, ingénieur 18 mois en antarctique, réparateur d’éoliennes… Flora multiplie les activités. Elle gère la location de leur dépendance et des deux cottages ; elle aide à l’administration de l’abattoir de l’île ; elle fait des trajets pour les enfants de l’école du coin ; et elle a ouvert un “honnesty shop” dans le vieux bureau de poste de Lochbuie. Elle a rassemblé autour de ce projet des artisans locaux …

Partager