Month: octobre 2016

Impressions roumaines

Partager

En France beaucoup de petits villages de campagne se dépeuplent. Combien en connaissons-nous ? Leur grande rue principale hébergeait il y a peu un boulanger, un boucher, un coiffeur, un tabac/presse ou autres petits commerçants de proximité. Ils ont fermé les uns après les autres laissant les vitrines vides ou parfois transformées en galeries d’art de fortune. Ces villages que l’on traverse en France et qui n’ont plus de vie. En Roumanie nous avons redécouvert ce qu’était la vie rurale. Le moindre petit village est vivant : les retraités assis devant leurs maisons discutent en regardant passer les voitures, les gamins sont à vélos, la mère de famille sort de la boulangerie et salue deux hommes chapeautés et portant deux grandes faux, les tracteurs croisent les charrettes attelées, il y a du monde à la terrasse du seul bar du coin, bref il y a de la vie. Les villages ont gardé leur âme, leur énergie. La culture de la terre est encore présente et on y sent comme une fierté, un héritage à ne …

Partager

Bons baisers (fermiers) de Banpotoc

Partager

A Banpotoc John et Andrea nous présentent à leurs voisins Tanti Tuta et Nenea Costi (traduire par « tata et tonton »). Ils nous accueillent dans leur ferme comme si nous étions de la famille, grandes embrassades, et apéro en terrasse. Costi sort ses précieuses bouteilles de tsuika et d’afinata. La tsuika est une eau de vie la plus part du temps à base de prune fermentée et l’afinata est une liqueur de baies (dans ce cas précis de la myrtille). Tuta amène les boissons non alcoolisées et le popcorn. Nous voilà attablés dans leur cour à essayer de comprendre le roumain sous l’oeil amusé d’une canne et ses 12 canetons. Seule langue latine au milieu de tous ses pays slaves nous arrivons à détacher quelques mots et parfois même le sens global de la phrase, mais heureusement qu’Elena nous traduit quand ils s’adressent à nous. Costi tient à nous faire la visite de sa ferme, nous le suivons pour le grand tour ! Nous passons les poulaillers bien remplis, des dizaines de canards et …

Partager