All posts filed under: Adventurers

L’aventure nomade.

Un breton en Irlande

Partager

Erwan est un breton de 25 ans. Un breton de Belle-île en plus, il y en a peu ! Nous l’avons rencontré à bord du ferry entre la Bretagne et l’Irlande. Nous avons étudié la carte irlandaise ensemble entre deux insomnies allongés sur la moquette. Erwan a plusieurs identités : breton déjà ; saisonniers en restauration ; investigateur de “sound system” internationaux ; plombier ; futur soudeur offshore ; et plus récemment mordu de surf. Il a commencé le surf il y a deux ans et ne peut plus s’arrêter depuis. Il a pris 10 jours de congés, 4 jours en Bretagne et 6 en Irlande à la recherche des spots les plus prisés. Il voyage dans une petite 205 blanche aménagé rudement mais efficacement. La banquette arrière est couchée le siège passager aussi laissant pile la place pour glisser ses deux planches de surf bien cachées sous un drap blanc. Derrière le siège passager il y a un matelas mousse. Quand c’est l’heure de dormir il couche le dossier de son siège en entier, étend son matelas jusqu’au …

Partager
Rémi Berchet

Rémi Berchet, concerto pour freerider

Partager

Loin d’ici il y a longtemps de cela, mon prof de musique au collège avait un catogan filasse (je n’ai rien contre les catogans), le teint cireux (ni contre les teints cireux, d’ailleurs) et une psychorigidité maladive concernant la mesure parfaite à la flûte à bec (là, par contre…). Mais c’était loin d’ici il y a longtemps de cela. Bref, rien à voir avec ce que doivent percevoir les collégiens de Bourg Saint Maurice (Savoie) en voyant leur professeur de musique, Rémi Berchet, franchir le seuil de sa classe. Car Rémi est un soliste montagnard, qui vit au plus proche des ses passions, entre ski alpin l’hiver et course à pied l’été. En août dernier Rémi était ainsi sur la ligne de départ de la splendide course TDS (Traces des Ducs de Savoie) qui s’étale sur 119 km de de sentiers de Grande Randonnée du pays du Mont Blanc. Il abattra ainsi cette année les 7 250m de dénivelé positif en 15h13’40, pour terminer au pied du podium ! Mais l’heure est déjà à la saison hivernale, histoire pour …

Partager
Race

Se la couler douce en Transat

Partager

Le transat est un acquis social historique. Remercions Léon B. et son Front P. qui en 1936 eurent le bon goût d’instaurer les congés payés, et, par la même occasion, la mode du transat. Sur les plages, de solides toiles de couleurs tendues sur leurs châssis en bois inclinables remplacent alors les chaises en rotin d’antan. Mais si le transat est acquis social il est également apocope. Il nait ainsi d’une modification phonétique de “transatlantique”, et de l’utilisation première de ce type de siège sur les paquebots transatlantiques. Car ne nous méprenons pas, c’est bien de cela dont il s’agit : la traversée de l’Atlantique en solitaire d’Armand de Jacquelot en Mini 6,50, plus petit voilier de course au large au monde. Et la solide toile de couleur tendue devient grand spi bleu. Abracadabra. Armand, skipper du n°755 We-Van, est ainsi samedi 19 septembre 2015 sur la ligne de départ de la célèbre Minitransat qui relie Douarnenez à Pointe- à-Pitre. Lui qui continue de dessiner des bateaux comme quand il était enfant – c’est son métier – s’apprête donc à vivre son rêve de gosse : traverser l’atlantique sur un canot à peine plus grand que …

Partager
Gold of Bengal

Nomade des Mers, ou l’aventure des low-tech

Partager

Le projet Nomade des Mers tire ses racines dans le végétal. Des racines de végétal, jusque là tout va bien. 2009. Corentin de Chatelperron travaille au Bangladesh dans un chantier naval, et, comme tout bon ingénieur digne de ce nom, réfléchit. La fibre de verre, matériau “incontournable” de la construction de bateaux, ne nourrirait-elle pas les racines du mal? Corentin songe a remplacer ce composite importé, cher et polluant par de la fibre de jute. Le jute (Corchorus capsularis L.), denrée locale et abondante, possède en effet des caractéristiques techniques étonnantes. Sciences appliquées oblige, Corentin doit transposer ses réflexions théoriques à la pratique, et construit le premier bateau associant fibres de verre et de jute (60/40). Sciences appliquées? Il rejoint en solitaire la France depuis le Bangladesh sur ce petit voilier, lors d’une petite balade de 186 jours et 9 000 milles (16 700 km kilomètres). “L’aventure de Tara Tari” lui permet de gagner en crédibilité et notoriété pour fonder Gold of Bengal. De ce projet de R&D autour du jute nait en 2013 un second bateau 100% composé d’agrocomposite renforcé en fibres naturelles de jute. …

Partager