All posts filed under: Vanlife

Récits de la route.

The crème calmante

Partager

Crème calmante contre les piqures, les rougeurs, et les petits boutons qui démangent ! ingrédients : – des feuilles de plantain – de l’huile d’olive (vierge extrait à froid, et bio de préférence) – de la cire d’abeille recette : Remplir un bocal de feuilles de plantain ciselées. Couvrir les feuilles d’huile d’olive, fermer le bocal et laisser macérer trois semaines. 3 semaines plus tard, faire chauffer la cire dans une casserole jusqu’à ce qu’elle soit liquide. Filtrer le macérat et l’ajouter à la cire liquide. Mélanger dans la casserole verser dans le bocal et touiller le mélange jusqu’à ce que cela durcisse. Appliquer directement sur votre peau en cas de besoin !

Partager

Perches & Harengs à la finlandaise

Partager

Kala keittö (se dit kala’ keïteuh) Soupe de poisson Ingrédients Poisson : kala Perche : ahven (se dit ah’rven) Patates : peruna (sedit perrona) Patate douce batatti (se dit batat’ti) Oignon : sipuli (se dit sipoli) Gingembre : inkivääri (se dit inkivââri) Bouillon-cube de légumes : vihannes liemi kuutio (se dit vianèss liémi koutïo) Aneth : tilli Indications Faire bouillir une grande casserole d’eau. Vider et écailler les poissons. Couper grossièrement les patates et patates douces. Trancher les oignons et ciseler l’aneth. Couper le gingembre en tout petits cubes. Quand l’eau boue ajouter le bouillon cube, les patates et patates douces. 10min plus tard ajouter l’oignon, l’aneth, le gingembre. 5min plus tard plonger les poissons entiers dans la soupe, la tête la première de manière à faire dépasser le bout de la queue. 20min plus tard c’est prêt ! Recette alternative : la perche au feu de bois… No comment ! Sinappisilli Sauce hareng-moutarde Ingrédients Du sinappisilli (une sace typiquement finlandaise à base de hareng et de moutarde) De l’aneth : tilli Des pommes de terre …

Partager

Bivouac lapon

Partager

Nous passons quatre jours dans les grands espaces de la Laponie finlandaise pour nous imprégner de sa beauté et goûter ses fruits ! A cette occasion nous hébergeons à bord de notre van un couple finlandais, Roope et Anna. Sous leurs conseils, nous cherchons des « lakka » en bord de pistes. Ces mûres arctiques sont très rares et très appréciées des locaux. Nous trouvons, tout à fait par hasard, un marais aux reflets orangés car tapissé de ces précieuses baies. Roope et Anna n’en ont jamais vu autant d’un coup ! Chapeaux à moustiquaire et chaussures tout-terrains, nous voilà parés pour nous enfoncer dans la gadoue et récolter ce fruit ambré, crémeux, peu sucré, et un peu amer. Nous voilà avec trois boîtes entières de ce dessert finlandais, mais il nous manque le plat principal. Roope, grand amateur de pêche, a tout l’attirail nécessaire : cannes, leurres en tous genres, couteaux, vêtements étanches, bateau gonflable, etc. Bertrand profite de ses conseils pour se trouver une canne plus adaptée. Roope la lui dédicace du bout …

Partager

Feelings itinérants

Partager

#1 Faire une pause Cela fait presque 3 mois que nous avons quitté Nantes. 13 pays traversés, 18489 km parcourus, plus de 8000 photos prises et 65000 mots écrits. Et on n’a pas chaumé, on en a vu des choses, rencontré des gens, gouté des spécialités, testé des activités. Nous vivons notre voyage à 100% et n’oublions jamais la chance que nous avons. Nous bougeons tous les jours, routes, ferry, tunnels, ponts sont empruntés et notés sur notre carte. Mais depuis peu nous ressentons l’envie de nous poser, d’installer un campement, de prendre le temps, de rester plus de quelques heures ou plus d’une nuit à un endroit. Sur ces trois premiers mois de roadtrip, nous réalisons qu’il n’y a que deux jours où nous n’avons pas conduit. Nous décidons d’en ajouter un troisième ! Nous trouverons un joli coin accueillant et nous y resterons, un, deux ou trois jours peut-être. Pour cela il faudrait aussi qu’il s’arrête de pleuvoir et de faire 10°, car ça n’aide pas vraiment à se lover dans un hamac, …

Partager

Feelings norvégiens

Partager

#1 Lorsque nous arrivons à Preikestolen nous avons l’impression d’une torsion spatio-temporelle. C’est comme si nous avions plongé dans les photos que nous admirons depuis des mois. Ça y est, nous y sommes. A notre tour de nous imprégner et d’immortaliser ce moment. #2 Un sentiment de liberté émane de la Norvège. La nature appartient à tous, nous pouvons donc camper où bon nous semble. Pas de barrières près des falaises mêmes aux endroits les plus touristiques. Pas de règles sur tout, nous pouvons allumer un feu de camp n’importe où n’importe quand, à nous d’assumer les risques. C’est comme si le pays responsabilisait ses habitants, permanents comme de passages. Tu dors ici mais tu respectes le lieu en ne laissant rien derrière toi à part tes empreintes ; tu admires la vue, tu peux même t’approcher du vide mais personne ne sera là pour te rattraper si le vent souffle un peu trop fort ; tu peux profiter de ton feu de camp mais tu protèges ton environnement. Bref moins de cadre, plus de …

Partager

Dreams On Wheels

Partager

“C’est tellement propre et neuf qu’on dirait un hôpital de luxe”. Voilà ce que Mattijs a dit en visitant Patrick. C’est sur que comparé à son van notre intérieur manque de personnalisation. Stickers, drapeaux, boa, cactus, noix de coco, danseuse hawaïenne, le van regorge de petits trésors, souvenirs de ses différents voyages. C’est un Volkswagen Caravelle de 1989. Mattijs l’a acheté vide et l’a complètement retapé. Du moteur aux sièges, des meubles au toit ouvrant, tout est fait maison et ça se sent. Nous sommes impressionnés par son travail, et lui l’est par l’équipement et la technologie de notre camion qu’il appelle “le transformer”. Son coup de foudre pour le voyage itinérant lui est tombé dessus en Australie. Il y a séjourné 6 semaines dans un van de location. A son retour aux Pays-Bas c’était décidé il s’achèterait son propre van et il réaliserait ses rêves de baroudeur. En septembre 2014 il trouve son bonheur et travaille sur sa restauration pendant 7 mois. D’abord un premier test de la machine 5 jours en Allemagne qui …

Partager

Un breton en Irlande

Partager

Erwan est un breton de 25 ans. Un breton de Belle-île en plus, il y en a peu ! Nous l’avons rencontré à bord du ferry entre la Bretagne et l’Irlande. Nous avons étudié la carte irlandaise ensemble entre deux insomnies allongés sur la moquette. Erwan a plusieurs identités : breton déjà ; saisonniers en restauration ; investigateur de “sound system” internationaux ; plombier ; futur soudeur offshore ; et plus récemment mordu de surf. Il a commencé le surf il y a deux ans et ne peut plus s’arrêter depuis. Il a pris 10 jours de congés, 4 jours en Bretagne et 6 en Irlande à la recherche des spots les plus prisés. Il voyage dans une petite 205 blanche aménagé rudement mais efficacement. La banquette arrière est couchée le siège passager aussi laissant pile la place pour glisser ses deux planches de surf bien cachées sous un drap blanc. Derrière le siège passager il y a un matelas mousse. Quand c’est l’heure de dormir il couche le dossier de son siège en entier, étend son matelas jusqu’au …

Partager
Scotland by Zeppelin

Hebrides Express – par Jeanne T. & MPQ.

Partager

  Cinq jours. C’est tout ce que l’on a. Pour un aller-retour sur l’île de Mull c’est largement suffisant. Sur ces même routes il y a 8 ans, avec un ami, nous effectuions notre défloraison écossaise à bord d‘un van. Les raisons pour reprendre la route cette année sont nombreuses et sympathiques ! Un reportage avec les Zeppelins, et surtout célébrer le 10 ème anniversaire de la découverte d’un petit coin de paradis écossais. De retour 10 ans plus tard sur les one-track roads, c’est au tour de Jeanne de nous livrer récit et images. MPQ.   On a renoncé au Bal des pompiers pour une chevauchée fantastique à travers l’Angleterre et l’Ecosse. Paris-Calais-Douvres- Liverpool- Corran- Lochaline – Mull Island. MPQ. récupère l’Esquisse (le van aménagé par We Van) à Nantes et me rejoint à Paris. En prévision des 20 heures de route qui nous attendent, on va puiser un peu d’énergie au concert que donne le groupe folk June Bug chez un disquaire de Barbès. M. a prévu un timing serré. Aux alentours de Glasgow, nous avons rendez-vous …

Partager
We-Van by Kampes Nomads

La vie en camper-van : destination surf – par Kampes Nomads

Partager

Nous avons testé un Camper-van de l’agence We-Van pour profiter des célèbres spots de surf du Pays Basque dans le Sud-ouest de la France. Nous avons choisi « l’Esquisse », un Camper van 2 places, aménagé sur un châssis Volkswagen, pour un voyage itinérant mêlant sobriété, efficacité et confort. Louer ce Camper-van pour réaliser notre Surf trip fût clairement la meilleure option. Quand surfer fait partie intégrante de ton quotidien, suivre les prévisions météorologiques et « chasser » les vagues deviennent tes priorités. Pour cela, le mieux est d’être mobile et de se rendre directement sur place, ce qui signifie rouler de longues distances parfois avant de trouver le spot parfait. L’avantage avec un Camper-van, est de pouvoir se garer à proximité et même parfois face à notre terrain de jeu, pour se jeter à l’eau dès les premières lueurs matinales. Notre programme quotidien était à base de : – Copieux petit-déjeuner vitaminé, avant de succomber à l’appel des vagues, – Petite pause café, après l’effort, le réconfort…toujours en gardant un oeil sur la marée descendante, – Session de surf au coucher du soleil (la meilleure), avant de …

Partager
Cotentin by François M.

Les anciens frappent (encore) la route – par François M.

Partager

Pour dignement fêter les 70 ans de notre ami JC, il nous fallait trouver une idée qui sorte des sentiers battus. Pour rompre avec la traditionnelle fiesta de la décennie, nous avons préféré lui concocter une petite surprise façon maison : ses 8 meilleurs copains (auto-proclamés) « sagement » assis à bord d’un minibus en partance imminente pour la pointe du Cotentin ! Nous avons ainsi pu partir tous ensemble (sans les moins bon meilleurs copains) et vivre une aventure de potaches avec rires et chansons (pas la radio)… Notre route a été judicieusement jalonnée de sacrées bonnes bouffes, pour lesquelles seul un chauffeur était condamné à l’abstinence alcoolistique (a coup sûr LE meilleur ami). La découverte du Cotentin, cette région de France si injustement méconnue nous a offert un dépaysement extraordinaire : ses landes qui vous conduisent en Ecosse, ses prairies et ses falaises en Irlande, ses charmants petits ports dans les Cornouailles britanniques et ses immenses plages bordées de dunes en Californie… Sans oublier ses restaurants qui vous ramènent en France. Le soir, …

Partager