Articles phares, Exploring Europe 2016
Leave a comment

Impressions roumaines

Partager

En France beaucoup de petits villages de campagne se dépeuplent. Combien en connaissons-nous ? Leur grande rue principale hébergeait il y a peu un boulanger, un boucher, un coiffeur, un tabac/presse ou autres petits commerçants de proximité. Ils ont fermé les uns après les autres laissant les vitrines vides ou parfois transformées en galeries d’art de fortune. Ces villages que l’on traverse en France et qui n’ont plus de vie. En Roumanie nous avons redécouvert ce qu’était la vie rurale. Le moindre petit village est vivant : les retraités assis devant leurs maisons discutent en regardant passer les voitures, les gamins sont à vélos, la mère de famille sort de la boulangerie et salue deux hommes chapeautés et portant deux grandes faux, les tracteurs croisent les charrettes attelées, il y a du monde à la terrasse du seul bar du coin, bref il y a de la vie. Les villages ont gardé leur âme, leur énergie. La culture de la terre est encore présente et on y sent comme une fierté, un héritage à ne pas perdre. Nous aimerions que nos villages ruraux français se repeuplent et diffusent une quiétude comme celle que nous avons vécu ici.

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

Conduire en Roumanie c’est sport ! Accrochez-vous et surtout concentrez-vous ! Il n’est pas rare de se faire doubler n’importe quand et n’importe comment, des piétons se baladent de nuit sur les bords de routes, il y a des tracteurs, des charrettes tirées par des chevaux, des vaches, des poneys, des chiens…  Beaucoup de routes cachent des nids de poules et quand il y a des travaux, peu de conducteurs ont la patience d’attendre que le feu passe au vert, ils y vont au talent ! Heureusement que Bertrand a appris à conduire à Marseille !

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

Dans la réserve naturelle des monts Apuseni nous testons les quatre roues motrices de Patrick et ses pneus tous terrains. Les chemins sont parfois étroits, troués, caillouteux, boueux, ou gorgés d’eau, Patrick ne tremble pas. Il nous impressionne même ! Et il impressionne les passants. Ce gros transporteur qui a l’air bien lourd passe partout et c’est pour notre plus grand plaisir. Grâce à ses options tous terrains nous pouvons partir encore plus à l’aventure sur des voies peu empruntées au paysage magnifiquement préservé.

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

La Roumanie est un beau pays. Et ses habitants sont très accueillants. Toutefois nous avons un reproche à leur faire : les déchets… Sur les routes de montagnes le moindre recoin de route permettant un arrêt est jonché de déchets. Papier toilette, plastiques alimentaires, lunettes cassées, détritus de toutes sortes… C’est comme si ils ne pensaient aps que ça allait rester, comme si quelqu’un allait passer nettoyer un moment où un autre. Alors, nous, bonnes poires, nous ramassons ce que nous pouvons, mais à certains endroits il nous faudrait des camions ! C’est pourtant simple de garder un petit sac poubelle dans la voiture et de le ramener chez soi pour le jeter comme il se doit… mes chers roumains, là, nous ne vous comprenons pas…

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

Partager

Laisser un commentaire