Exploring Europe 2016
comment 1

Où Patrick naquit

Partager

(attention article maigre en photos et données chiffrées, interdites de diffusion par la marque 😉

Volkswagen a une multitude d’usines en Allemagne. Chaque modèle de la marque possède ainsi sa propre chaîne de production. A Hanovre se trouve celle de l’aménagement des California. Oui vous savez, le modèle de Patrick, notre van 😉 Il ne nous en fallait pas plus pour faire cap sur la Basse-Saxe… et enfin comprendre les origines de notre maison sur roues ! Patrick va retourner voir sa maison-mère et faire connaissance avec ses nouveaux frères et sœurs. Devant les grilles de l’usine beaucoup d’hommes. Ça doit être l’heure du changement d’équipes qui font les trois-huit.

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

Nous sommes accueillis par Franck en blouse blanche. Nous échangeons quelques mots mais la communication est difficile il ne parle pas un mot d’anglais et nous pas un mot d’allemand… Heureusement Katarina, étudiante en stage – et anglophone, nous sauve ! Dans sa main une petite fiche avec des mots de vocabulaires techniques pré-traduits. Nous partons tous les quatre retracer le chemin que chaque véhicule emprunte en arrivant ici.

 © Volkswagen

© Volkswagen

Nous passons des montagnes d’énormes caisses, c’est ici qu’ils entreposent les milliers d’éléments qui vont aller dans les véhicules. La première chaîne de production est spécialisée dans le toit du véhicule. On choisit la couleur, et on lui greffe le mécanisme (électrique ou manuel) qui permet de le lever. Nous avançons et passons les gros éléments intérieurs comme la cuisine, ou les sièges. La chaîne suivante est chronométrée : les véhicules sont sur tapis roulant qui avancent petit à petit. Nous stressons pour les ouvriers, qui semblent pourtant habitués et pas du tout effrayé par ce sablier continu. Cette étape est l’assemblage et chaque ouvrier a une tâche précise à remplir dans une zone définie du véhicule. A ce stade les California vont se diviser en trois catégories : Coast, Beach ou Ocean selon les options. Une fois l’intérieur terminé ils posent le toit sur la chaîne de production suivante. Vient ensuite les phases de contrôle et de test en tout genres. Chaque recoin est méticuleusement inspecté à la recherche du moindre défaut. Et quand tout est parfaitement conforme, le dernier arrêt est à la station de lavage.

© Bertrand Lanneau

© Bertrand Lanneau

Ils brillent alors de milles feux et sont envoyés dans une usine plus grande qui gère la logistique et le transport des milliers de véhicules qui partiront par train, camion ou bateaux aux quatre coins du Monde. Tous ces véhicules en cours de fabrication c’est autant de couples, d’amis, de familles qui vont pouvoir expérimenter la liberté du voyage itinérant. Nous avons hâte de les croiser sur les routes et de partager un bout de chemin avec eux !


[On the road, at the 52°22’18.1″N and 9°40’50.0″E]

Partager

1 Comment

  1. DOUGET Roger & Pierrette says

    Notre Pössl a aussi été aménagé dans une usine allemande, je n’ai jamais réussi à savoir où. Je pense que vous n’avez pas eu le droit de prendre de photos, secret de fabrication oblige, mais je suis sûr que c’était très intéressant.

Laisser un commentaire