All posts tagged: feelings

Feelings orientaux

Partager

Nous nous sentons en dehors du temps. Comme suspendus au-dessus de la réalité, au-dessus de notre société. Pour nous, pas de lundi morose, pas de pause déjeuner avec les collègues, pas de verre en terrasse avec les amis, pas de vendredi joyeux, pas de plans pour le week-end, pas de métro-boulot-dodo, pas de vacances. Nous perdons la notion du temps, c’est une sensation étrange. Nous nous sentons en marge, échappant à toute norme. Sans rythme c’est comme si le temps ondulait, s’étirant parfois ou accélérant soudainement. Écrire un journal de bord aide à garder un œil sur le calendrier. Mais les jours de la semaine et les dates ne signifient plus grand chose. Le weekend-end n’existe plus sans la semaine et inversement. Chaque jour est à définir. A nous de lui donner sens. Nous vivons au jour le jour, pleinement, librement. — Il arrive que nous renommons certain jour : la journée de la loose. Le plus souvent c’est que la destination du voyage a foiré (fermé aujourd’hui, n’existe plus, mauvaise coordonnées GPS…). Dans ce …

Partager

Feelings itinérants

Partager

#1 Faire une pause Cela fait presque 3 mois que nous avons quitté Nantes. 13 pays traversés, 18489 km parcourus, plus de 8000 photos prises et 65000 mots écrits. Et on n’a pas chaumé, on en a vu des choses, rencontré des gens, gouté des spécialités, testé des activités. Nous vivons notre voyage à 100% et n’oublions jamais la chance que nous avons. Nous bougeons tous les jours, routes, ferry, tunnels, ponts sont empruntés et notés sur notre carte. Mais depuis peu nous ressentons l’envie de nous poser, d’installer un campement, de prendre le temps, de rester plus de quelques heures ou plus d’une nuit à un endroit. Sur ces trois premiers mois de roadtrip, nous réalisons qu’il n’y a que deux jours où nous n’avons pas conduit. Nous décidons d’en ajouter un troisième ! Nous trouverons un joli coin accueillant et nous y resterons, un, deux ou trois jours peut-être. Pour cela il faudrait aussi qu’il s’arrête de pleuvoir et de faire 10°, car ça n’aide pas vraiment à se lover dans un hamac, …

Partager

Feelings norvégiens

Partager

#1 Lorsque nous arrivons à Preikestolen nous avons l’impression d’une torsion spatio-temporelle. C’est comme si nous avions plongé dans les photos que nous admirons depuis des mois. Ça y est, nous y sommes. A notre tour de nous imprégner et d’immortaliser ce moment. #2 Un sentiment de liberté émane de la Norvège. La nature appartient à tous, nous pouvons donc camper où bon nous semble. Pas de barrières près des falaises mêmes aux endroits les plus touristiques. Pas de règles sur tout, nous pouvons allumer un feu de camp n’importe où n’importe quand, à nous d’assumer les risques. C’est comme si le pays responsabilisait ses habitants, permanents comme de passages. Tu dors ici mais tu respectes le lieu en ne laissant rien derrière toi à part tes empreintes ; tu admires la vue, tu peux même t’approcher du vide mais personne ne sera là pour te rattraper si le vent souffle un peu trop fort ; tu peux profiter de ton feu de camp mais tu protèges ton environnement. Bref moins de cadre, plus de …

Partager