All posts tagged: vanlife

Impressions baltes

Partager

Les paysages sont plats, très plats. Tout est plat même le lac Peipous, 5ème plus grand lac d’Europe, qui n’est jamais plus profond que 15m ! Et Bertrand d’ajouter « en fait, ça m’ennuie les paysages plats. D’un côté on peut voir loin mais d’un autre côté on manque de hauteur pour un meilleur point de vue. Pour la photo c’est plus compliqué. ». Il n’est pas très inspiré par les paysages baltes et a du mal à trouver où poser son objectif. Certainement dû au souvenir grandiose des panoramas scandinaves. — Bertrand est un gentil, et je suis une conciliante. Tous deux cultivons une aversion profonde pour les conflits. Mais parfois comme aujourd’hui il arrive qu’on se prenne le bec. Pas facile de vivre avec sa moitié 24h/7 dans 6m2. C’est à propos de ce qu’il faut prendre en photo ou pas. Bertrand, l’artiste, mise sur la qualité et ne voit pas l’Intérêt de prendre une photo qu’il qualifie « d’inutile ». Moi, l’hyperactive, préfère avoir trop que pas assez quitte à prendre des …

Partager

Perches & Harengs à la finlandaise

Partager

Kala keittö (se dit kala’ keïteuh) Soupe de poisson Ingrédients Poisson : kala Perche : ahven (se dit ah’rven) Patates : peruna (sedit perrona) Patate douce batatti (se dit batat’ti) Oignon : sipuli (se dit sipoli) Gingembre : inkivääri (se dit inkivââri) Bouillon-cube de légumes : vihannes liemi kuutio (se dit vianèss liémi koutïo) Aneth : tilli Indications Faire bouillir une grande casserole d’eau. Vider et écailler les poissons. Couper grossièrement les patates et patates douces. Trancher les oignons et ciseler l’aneth. Couper le gingembre en tout petits cubes. Quand l’eau boue ajouter le bouillon cube, les patates et patates douces. 10min plus tard ajouter l’oignon, l’aneth, le gingembre. 5min plus tard plonger les poissons entiers dans la soupe, la tête la première de manière à faire dépasser le bout de la queue. 20min plus tard c’est prêt ! Recette alternative : la perche au feu de bois… No comment ! Sinappisilli Sauce hareng-moutarde Ingrédients Du sinappisilli (une sace typiquement finlandaise à base de hareng et de moutarde) De l’aneth : tilli Des pommes de terre …

Partager

Bivouac lapon

Partager

Nous passons quatre jours dans les grands espaces de la Laponie finlandaise pour nous imprégner de sa beauté et goûter ses fruits ! A cette occasion nous hébergeons à bord de notre van un couple finlandais, Roope et Anna. Sous leurs conseils, nous cherchons des « lakka » en bord de pistes. Ces mûres arctiques sont très rares et très appréciées des locaux. Nous trouvons, tout à fait par hasard, un marais aux reflets orangés car tapissé de ces précieuses baies. Roope et Anna n’en ont jamais vu autant d’un coup ! Chapeaux à moustiquaire et chaussures tout-terrains, nous voilà parés pour nous enfoncer dans la gadoue et récolter ce fruit ambré, crémeux, peu sucré, et un peu amer. Nous voilà avec trois boîtes entières de ce dessert finlandais, mais il nous manque le plat principal. Roope, grand amateur de pêche, a tout l’attirail nécessaire : cannes, leurres en tous genres, couteaux, vêtements étanches, bateau gonflable, etc. Bertrand profite de ses conseils pour se trouver une canne plus adaptée. Roope la lui dédicace du bout …

Partager

Tweedy Eddie D.

Partager

Ardara est la capitale irlandaise du tweed. Le tweed est un assemblage de laine, non pas tricoté main grâce à des aiguilles, mais tissé avec un « loom ». Eddie Doherty nous accueille dans son atelier et magasin pour nous expliquer son travail ancestral. Tisserand depuis 1956, il a maintenant 70 ans et croule sous les demandes du monde entier. Il est en effet le dernier tisserand traditionnel d’Irlande, et l’un des derniers au monde. Ses confrères sont tous passés aux machines actionnées mécaniquement. Leur rendement est supérieur à celui d’Eddie mais personne n’est dupe, le point n’est pas le même, les fils ne sont pas aussi bien serrés. Tout en nous expliquant il grimpe sur son gigantesque métier à tisser et actionne sa machine. C’est un engin de bois de 2 mètres de large et presque tout autant de profondeur qui peut tisser jusqu’à 12000 fils en même temps. Un « Heath Robinson contraption of wood » selon lui. Comprenez une machinerie farfelue en bois à la Heath Robinson. Les bandes de roulements s’actionnent, …

Partager

Un breton en Irlande

Partager

Erwan est un breton de 25 ans. Un breton de Belle-île en plus, il y en a peu ! Nous l’avons rencontré à bord du ferry entre la Bretagne et l’Irlande. Nous avons étudié la carte irlandaise ensemble entre deux insomnies allongés sur la moquette. Erwan a plusieurs identités : breton déjà ; saisonniers en restauration ; investigateur de “sound system” internationaux ; plombier ; futur soudeur offshore ; et plus récemment mordu de surf. Il a commencé le surf il y a deux ans et ne peut plus s’arrêter depuis. Il a pris 10 jours de congés, 4 jours en Bretagne et 6 en Irlande à la recherche des spots les plus prisés. Il voyage dans une petite 205 blanche aménagé rudement mais efficacement. La banquette arrière est couchée le siège passager aussi laissant pile la place pour glisser ses deux planches de surf bien cachées sous un drap blanc. Derrière le siège passager il y a un matelas mousse. Quand c’est l’heure de dormir il couche le dossier de son siège en entier, étend son matelas jusqu’au …

Partager
#vanlife godfather

Foster Huntington, the #vanlife godfather

Partager

C’est l’histoire d’un mec qui a décidé de donner un coup de volant dans sa vie. Un mec qui a choisi de ne pas s’embarquer sur l’autoroute, pour lui préférer les jolies petites routes. Un paquet de mecs en parle, rares sont ceux qui le font, et encore plus ceux qui le font bien et le partagent avec un talent et succès énervant. L’histoire de ce mec est jolie et rose comme un coucher de soleil sur les confins de l’Oregon. Foster s’emmerde sec dans une fac paumée du Maine dans laquelle il est arrivé sans trop le vouloir. Il trompe son emmerdement en sortant A Restless Transplant, un blog vite repéré par un designer de Ralph Lauren qui lui propose un job à New-York. Trop de temps passé derrière un bureau achève de l’emmerder, et l’incite à travailler sur un projet personnel, The Burning House.  Ce blog photo matérialo-minimaliste d’inspiration Wabi-sabiste (!) est à son tour rapidement repéré par une maison d’édition qui lui propose d’en tirer un livre. Foster encaisse l’avance de pognon et la décaisse aussitôt pour s’acheter un van (VW Synchro), …

Partager